Christophe GIOVANINETTI

5 jours du 24 au 29 Août

 

Inscription (Francais)

 

Registration (English-Chinese)


Christophe GIOVANINETTI

 

Après des études musicales en France, en Roumanie, et en Allemagne (notamment avec les membres du Quatuor Amadeus), il fait un passage à l’Orchestre de Paris (1983-1987), fonde en 1984 le Quatuor Ysaÿe puis en 1995 le Quatuor Elysée (il tient la place de 1er violon dans ces deux quatuors).

Avec ces formations, il a réalisé de nombreux enregistrements pour les firmes Decca, Harmondia Mundi, Philips, Zig-Zag Territoires, et de nombreuses tournées dans le monde, avec des concerts sur des scènes prestigieuses telles que le Carnegie Hall de New York, le Musikverein de Vienne, le Mozarteum de Salzbourg, le Wigmore Hall et le Queen Elisabeth Hall de Londres, la salle du Concertgebouw d’Amsterdam, le Théâtre des Champs Elysées de Paris, etc…

Ses partenaires en musique de chambre ont été Augustin Dumay, Shlomo Mintz, Maria Joao Pires, Jean Philippe Collard, Frank Braley, Michel Portal…

Yehudi Menuhin a dit de lui : « je dois à cet ange musicien une des plus pure émotion musicale de ma vie ».

Christophe GIOVANINETTI

 

After musical studies in France, Rumania and Germany (with members of the Amadeus Quartet) he becomes a member of the «Orchestre de Paris »(1983-87), créâtes in 1984 the « Ysaye quartet » and in 1995 the « Quatuor Elysee », being in both quartets their first violin .

With those ensembles he has realized numerous recordings for Decca. Harmonia Mundi, Philips, Zig-Zag territoires, and many concert tours throughout the world.including concerts in prestigious halls such as : Carnegie Hall in New York. Musikverein in Wien. Mozarteum in Salzbourg, Wigmore Hall and Queen Elizabeth Hall in London,Concertgebouw in Amsterdam, Théâtre des Champs Elysees in Paris ...

He has performed on stage with Augustin DUMAY, Shlomo MINTZ, Maria JOAO PIRES, Jean Philippe COLLARD, Frank BRALEY, Michel PORTAL...

Yehudi MENUHIN has said about him:

« I owe to this musician angel one of the most pure émotion of my life »